26es Controverses européennes – « Les agriculteurs ont-ils encore lieux d’être ? » Du 22 au 24 juillet 2019, à Bergerac (Dordogne)

Des agricultrices et des agriculteurs qui ne touchent plus terre… faisant face à des difficultés grandissantes pour s’installer, dans une Europe qui ne cesse de perdre des terres agricoles, avec des phénomènes d’artificialisation, de concentration et de renchérissement du foncier. Avec la diminution continue des petites fermes – quatre millions entre 2003 et 2013 – et le départ à la retraite de plus de 3 millions de chefs d’exploitation dans les dix ans à venir, se pourrait-il qu’on assiste à l’effacement pur et simple des agricultrices et des agriculteurs au sein de l’espace communautaire ou existe-t-il des initiatives et des dynamiques à même de reprendre terre ?

Une perte de leurs raisons d’être… En plus de difficultés économiques et sociales, voire d’une détresse conduisant un grand nombre d’entre eux au suicide, les agricultrices et agriculteurs voient peu à peu leurs pratiques, leur légitimité et leur activité mêmes de gestionnaire du vivant tomber en désuétude : ainsi, de la viande synthétique au café moléculaire, il semble que, dans les labos et les start-up, se prépare une partie de notre alimentation future. Et que dire des promesses de la robotique, du numérique ou encore des fermes verticales et autres pistes urbaines hors-sol ? Reste à analyser la viabilité de ces pistes et surtout, à définir les moyens, pour ces travailleuses et travailleurs, de faire face aux reconfigurations de leur activité.

Les agriculteurs ont-ils encore lieux d’être ?


PRÉ-PROGRAMME

Raréfaction du foncier, concentration des exploitations, diminution des actifs, remises en cause de leurs activités, nouveaux acteurs de la production alimentaire : pourquoi et comment agir face à l’effacement des agricultrices et des agriculteurs en France et en Europe ?


Mercredi 22 juillet 2020
Comment toucher terre ?

  • 09H30/09H45 – OUVERTURE
  • 09H45/10H15 – [Prologue] DES ACTIFS FRAGILES ?

Un point sur la situation humaine des agricultrices et agriculteurs en Europe : des risques d’effacement aux motifs d’espoirs.

Avec François PURSEIGLE, sociologue à l’École nationale supérieure agronomique de Toulouse (Ensat) et une administratrice de Solidarité Paysans.

10H15/10H45 – ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC

10H45/11H00 – Pause

  • 11H05/12H30 –  REFAIRE SURFACES

Concentration, artificialisation, accaparement, prix du foncier, réensauvagement… qui peut encore accéder aux terres ? Est-ce inéluctable ou y a-t-il des remparts et des pistes innovantes ?

Une table ronde avec Jannes MAES, Président du Conseil Européen des Jeunes Agriculteurs (CEJA) ; Dominique POTIER député de Meurthe-et-Moselle et co-auteur de l’ouvrage « La terre en commun : Plaidoyer pour une justice foncière » ; un.e membre de la FN SAFER et une représentante d’Access To Land.

Réagissant : Benoit ROLLAND (sous réserve), agriculteur et cogérant de la CIAP (coopérative d’installation paysanne) Pays de la Loire.

12H35/13H20 – ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC

13H30/15H30 – Déjeuner
Séance de dédicaces à la librairie de 15H00 à 15H30

  • 15H40/16H40 – [Zoom] QUELLE VIABILITÉ POUR LES MODÈLES URBAINS ?

Des fermes verticales à l’hydroponie, en passant par l’agriculture urbaine ou en containers, quelle place et quel rôle leur accorder ?

Avec Steven BECKERS, fondateur de BIGH Farm et de sa Ferme Abattoir (plus grande ferme urbaine aquaponique d’Europe) et Christine AUBRY, directrice de l’équipe de recherches Agricultures Urbaines à INRAE – AgroParisTech.

16H40/17H10 – ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC

  • 17H10/17H30 – RELECTURE

Pierre CORNU (sous réserve), professeur en histoire contemporaine et histoire des sciences, chercheur au laboratoire d’études rurales (Lyon).

17H30 – Apéritif


Jeudi 23 juillet 2020
Quelles raisons d’être ?

Changement climatique, contestation sociétale des activités agricoles, nouvelles technologies : à quelles conditions les agricultrices et agriculteurs peuvent-elles.ils garder leur rôle de « gestionnaires » du vivant ?

  • 09H30/10H10 – DES PRODUCTIONS ALIMENTAIRES SOUS TENSIONS

Avec Pierre BLANC, enseignant-chercheur en géopolitique à l’Institut d’Études Politiques de Bordeaux et à Bordeaux Sciences Agro et Thierry POUCH, docteur en sciences économiques et chef du service « études, références et prospectives » de l’APCA.

  • 10H10/10H25 – CE QUE PÈSENT LES « FUTURE FOOD »

Avec Jérémie PROUTEAU, DigitalFoodLab (sous réserve).

10H25/11H00 – ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC

11H00/11H15 – Pause

  • 11H20/12H15 – QUEL AVENIR POUR L’ÉLEVAGE EN EUROPE ? [En cours…]

Avec Jean-Louis PEYRAUD, chargé de mission auprès du directeur scientifique agriculture en charge des recherches en productions animales (INRAE) ; Emilie JEANNIN, éleveuse de charolais, ferme de Lignières (sous réserve) et Nathalie ROLLAND, co-fondatrice de Agriculture Cellulaire France.

  • 12H20/12H40 – RÉACTIONS

Réagissant.es : Dounia TADLI, anthropologue (Belgique) et Frédéric DENHEZ, auteur, chroniqueur et journaliste spécialiste des questions d’environnement

12H40/13H20 – ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC

13H30/15H30 – Déjeuner
Séance de dédicaces à la librairie de 15H00 à 15H30

  • 15H30/16H30 – REPRENDRE LES POUVOIRS ? [En cours de construction…]

Avec Guillaume RIOU, éleveur et Président de la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique); Gérard LERAS, Vice-Président d’Agter, ancien conseiller régional Rhône-Alpes et ancien éleveur laitier ; Bertrand VALIORGUE, professeur de stratégie et de gouvernance à l’IAE de Clermont-Ferrand (et un.e membre du Parlement Européen.

16H30/17H15 – ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC

  • 17H15/17H45 – GRAND TÉMOIN

Nicolas BRICAS, socioéconomiste de l’alimentation (CIRAD-Moisa), titulaire de la Chaire Unesco Alimentations du Monde.

17H45/18H00 – ÉCHANGES AVEC LE PUBLIC

18H00 – Apéritif


Vendredi 24 juillet 2020

  • 10H00/12H00 – LA CONVERSATION

Pour tous.tes celles et ceux qui le souhaitent, participant.es comme intervenant.es, un bilan collectif, à chaud, de cette 26e édition : ce que nous en retenons, les points à améliorer, les pistes de sujets pour l’année suivante.

Les Controverses européennes sont organisées par la Mission Agrobiosciences-INRAE, en partenariat avec la FN Cuma (dans le cadre du projet européen BOND), la Ville de Bergerac, le Département de la Dordogne… Avec le soutien financier de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Tarifs :
– 20€ pour les mercredi 22 et jeudi 23 juillet, comprenant déjeuners et apéritifs
– 10€ hors déjeuner
– Matinée du 24 juillet gratuite
Inscriptions à venir

Pour tout renseignement, nous contacter : mission-agrobiosciences@inrae.fr

Téléphone : (33) 05 62 88 14 50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *