« Ça va mieux en le disant… »

Une contribution filmée de Christelle Bousquet, éleveuse dans les Pyrénées-Orientales (2’27)

Il sera beaucoup question d’image de l’agriculture aux Controverses européennes à Bergerac à la mi- juillet. Fossé entre les agriculteurs et la société, réseaux sociaux, élevage, agribashing… Comment une éleveuse vit-elle les débats intenses qui se jouent aujourd’hui autour de son propre métier ?
Photo ©yannkerveno2019



Retrouvez le programme des 25es Controverses européennes à Bergerac en cliquant ICI.
Pour contribuer vous-aussi ! Voir ICI.

2 thoughts on “« Ça va mieux en le disant… »

  1. Marceline P.

    Christelle Bousquet affirme : » L’élevage en France, il est majoritairement extensif.  »
    Or, selon ITAVI et CNPO – qu’on peut difficilement taxer d’agribashing :
    – 83% des 800 millions de poulets, (la majorité des animaux terrestres élevés pour être mangés) sont élevés sans accès à l’extérieur (ITAVI, 2016)
    – 57,8% des 42,6 millions de poules pondeuses sont élevées en batterie de cages (CNPO, 2018)
    – 99% des lapins sont élevés en batterie de cages (ITAVI, 2006)
    – 95% des + de 13 millions cochons sont élevés en bâtiments (CNPO, 2016)

    Si Christelle Bousquet parle uniquement de l’élevage des vaches (18, 5 millions), des moutons (7,2 millions) et des chèvres (1,2 millions ) (source Agreste), il aurait été nécessaire de le préciser, car en réalité la majorité des animaux sont élevés dans des élevages intensifs.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *