Les Controverses européennes – « Agriculture et alimentation : mais que fabriquent les prospectives? » Du 10 au 12 juillet 2018, à Bergerac.

Les Bataclowns, des intervenants pas comme les autres…

Alors que l’on pointe une « panne d’avenir » de notre société face à la montée des incertitudes, de la complexité du monde et du catastrophisme,  les travaux prospectifs semblent pourtant  abonder. Seraient-ils inaudibles ? De fait, comment la prospective fait-elle face à ce mur mental et à cette fermeture des futurs?  A quoi et à qui servent les récits qu’elle construit ? Quels effets  produisent-ils ? Trois jours de débat et de réflexions collectives, alternant tables rondes, cercles d’échanges, dialogues, disputes et relectures à chaud pour voir loin, voir large, analyser en profondeur, prendre des risques et penser à l’homme, ainsi que le recommandait le philosophe Gaston Berger, « père « de la prospective en France. Avec des intervenants de tous horizons, environ 250 participants et un état d’esprit inchangé depuis vingt-quatre ans : s’astreindre à l’indiscipline !


Mardi 10 juillet 2018

L’avenir n’est plus ce qu’il était…

Avec les analyses à chaud de Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle.

  • 09H30/10H30- Ouverture

Mais que fabriquent les Controverses ?
Accueil par Daniel Garrigue, maire de Bergerac et Frédéric Delmarès, président de la Communauté d’agglomération bergeracoise. Témoignage de Francis Daguzan, ancien conseiller général du Gers.
Germinal Peiro, président du conseil départemental de la Dordogne
Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine.

Présentation des Controverses et du sujet par la Mission Agrobiosciences-Inra et deux intervenants européens.

  • 10H30/12H30– Déficit d’avenir et prospectives

PROLOGUE  Science-fiction. L’essayiste Marc Gauchée fait son cinéma. Et paroles de jeunes agris/agros : quel film se font-ils de l’avenir?

Avec  notamment Sarah Lumbroso, ingénieure agronome

EN  DIALOGUE avec  Philippe DURANCE et Hugues DE JOUVENEL (sous réserve).                  Que devient la prospective dans ce cadre ? Près de 60 ans après sa naissance en France, quels grands tournants a connu la prospective, quelles crises, quelles évolutions ? Comment appréhende-t-elle aujourd’hui « la panne d’avenir » . S’ouvre-t-elle à d’autres voies ?

-DEBAT en plénière

-BATACLOWNS

  • 12H45/14H15 – Déjeuner
  • 14H30/18H00 –  Quelles spécificités pour les prospectives agricoles et alimentaires ? Qui s’en empare et pour quoi faire ?

QUESTIONS  du panel d’agriculteurs français et étrangers

TABLE RONDE : Bruno HERAULT, chef du Centre d’études et de prospective du ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation. Gonzalo EIRIZ GERVAS, directeur général adjoint de l’analyse, prospective et coordination du ministère espagnol de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Alimentation et de l’environnement . Bertrand SCHMITT, directeur de recherche INRA.

-CONTRADICTEURS : Olivier WATHELET, anthropologue spécialiste de l’innovation au sein du cabinet de conseil The Creativists. Sébastien PICARDAT, fondateur et président de Synevop, cabinet de conseil en organisation et transformation digitale dans les secteurs du vivant.

DEBAT

-Bataclowns

 


Mercredi 11 juillet 2018

Libérez les futurs !

Avec les analyses à chaud de Francis CHATEAURAYNAUD, sociologue, directeur d’études à l’EHESS.

  • 09H30/11H00  Quelle nouvelle saison pour les pays méditerranéens ?

TABLE RONDE Avec Pierre BLANC, enseignant-chercheur en géopolitique. Omar BESSAOUD, chercheur à l’Institut agronomique méditerranéen de Montpellier. Et Najib AKESBI, économiste à l’Institut agrovétérinaire Hassan II.

Après les printemps arabes, mouvements migratoires, changement climatique et retour de l’insécurité alimentaire dessinent de sombres perspectives pour cette région du Monde aux portes de l’Europe. Une analyse en profondeur.

-REACTIONS d’un panel d’agriculteurs méditerranéens

DEBAT

  • 11H30 /12H30 Cercles d’échanges
  • 12H45/14H15 Déjeuner
  • 14H30/15H00 Restitution des cercles d’échanges
  • 15H00/15H45- Demain, j’enlève les pesticides ?

-DIALOGUE Avec Philippe BARET, agronome et généticien (Louvain) et Eric ANDRIEU, eurodéputé.
Sur quoi se fondent les décisions politiques, lorsqu’elles décrètent l’arrêt des pesticides à une date donnée ? Ont-elles envisagé toutes les conditions et les effets ?

  • 15H45/16H35 « Prendre des risques ». Et si on envisageait la fin des politiques publiques agricoles et alimentaires?

EN DISPUTE Sébastien TREYER, directeur des programmes de l’Iddri depuis janvier 2010, où il développe également le programme « Agriculture et alimentation ».  Jean-Christophe BUREAU, professeur d’économie AgroParistech. Réagissant : Germinal Peiro.

  • 16H35/17H00 – REACTIONS de Catia ZUMPANO, chercheure  au Conseil pour la recherche en agriculture et pour l’analyse de l’économie agraire – Centre de politiques et bioeconomie (Italie) et de Tom LINES, consultant ( Grande-Bretagne)
  • 17H00/17H40 – DEBAT
  • 17H40/18H00 – CLOTURE

Par Philippe Mauguin, PDG de l’INRA


Jeudi 12 juillet 2018

LE LAB DES CONTROVERSES EUROPEENNES

L’agriculture augmentée : quels impacts sociaux et économiques ?

Nouveauté pour cette édition de 2018, cette troisième journée expérimentale propose  d’explorer l’agriculture au futur.En présence de Alain ROUSSET, président de la Région Nouvelle-Aquitaine.

DE 10H00 à 16H00, exposés et forums seront animés par Jean-Marie GUILLOUX (Mission Agrobiosciences, Patrick DENOUX, professeur de psychologie interculturelle et Hervé OSSARD, chercheur à l’IDEI (Institut d’Economie Industrielle), à TSE (Toulouse School of Economics) et membre du bureau du pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation.

Les technologies du numérique et de la robotique bouleversent d’ores et déjà l’écosystème agricole : métiers, organisations professionnelles, recherches et innovations, enseignement…  En rassemblant différents points de vue et en mettant en débat les premières études sérieuses sur le sujet, il s’agit d’éclairer les acteurs sur les évolutions en cours.


Les Controverses européennes sont organisées par la Mission Agrobiosciences Inra, en partenariat avec la Mairie de Bergerac, la Communauté d’Agglomération Bergeracoise, l’Office du Tourisme de Bergerac et  l’Interprofession des Vins de Bergerac et de Duras.

Elles bénéficient du soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Conseil Départemental de la Dordogne.

Elles se déroulent au coeur de la vieille ville, dans une cour intérieure du XVIIe siècle, à la Maison des Vins de Bergerac, Cloître des Récollets.


POUR SE PRE-INSCRIRE

En attentant l’ouverture des pages dédiées à l’inscription en ligne, vous pouvez d’ores et déjà vous pré-inscrire en envoyant un mail précisant les jours auxquels vous souhaitez participer, à l’adresse suivante : mission-agrobiosciences@inra.fr.

Le paiement en ligne permettra dans un second temps de finir la validation de votre inscription.

Tarifs

Les frais d’inscription comprennent l’accès aux conférences et cercles d’échanges, aux déjeuners et aux pauses matinales et apéritives.

Controverses 201810 juillet11 juillet12 juillet
Plein tarif40 €40 €20€
Demi-tarif (étudiant, demandeurs d'emplois sur justificatif)20 €20 €10€

Pour réserver votre hébergement, contacter l’Office du Tourisme de Bergerac, 05 53 57 03 11.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *