Agriculture : comment ré-enchanter l’avenir ?

marciacSamedi-off-1-32Après avoir nommé et débattu des points de rupture à opérer au sein du monde agricole, dans des domaines aussi divers que l’élevage ou l’enseignement, la dernière séquence des 22èmes Controverses européennes de Marciac se voulait résolument tournée vers l’avenir. En discussion, non plus ce avec quoi il faut rompre, mais bien la manière de le faire. En la matière, deux stratégies se font face. L’une basée sur une logique d’amélioration par l’action, déployée par le groupe coopératif Terrena, l’autre centrée sur une remise à plat du système et la définition de nouveaux optimums.Faut-il tenter d’améliorer ensemble le système actuel au risque de ne pas répondre aux nouveaux défis environnementaux et sociaux qui se posent à l’agriculture ? Ou au contraire, établir très clairement ceux-ci au risque, dans ce cas, de perdre en chemin bon nombre d’agriculteurs ?
Discussion très argumentée entre Philippe BARET, professeur à l’Université Catholique de Louvain, spécialiste de l’agroécologie, et Maximilien ROUER, Secrétaire général de Terrena.

Télécharger sur le blog des Controverses de Marciac, la table ronde avec Philippe Baret et Maximilien Rouer en cliquant ICI (PDF, 13 pages).

Retrouver les ACTES COMPLETS des 22èmes Controverses européennes de Marciac (PDF, 72 pages)

Ce débat fera l’objet d’une diffusion sur Radio FMR (89.1 et par le Web), le samedi 7 janvier 2017, de 08h00 à 09h30.

logo-projet-soutenu-couleur

Les actes des 22èmes Controverses européennes de Marciac sont édités grâce au soutien de la Fondation de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *