Copains des coops ? [OFF]

      3 commentaires sur Copains des coops ? [OFF]

marciacSamedi-off-1-14

Le deuxième OFF des Controverses nous a conduit sur les chemins de la coopération. Pourquoi les coopératives sont-elles aujourd’hui autant critiquées ? Pourquoi les agriculteurs ont-ils l’impression d’être les instruments des coops ? La démocratie est-elle encore possible dans les coops ? Une grande coop est-elle encore une coop ? Une heure et demi de discussion franche n’aura pas permis de faire le tour des questions. Sinon de réaffirmer que l’essence de la coop réside dans l’engagement et les convictions de ses adhérents.

3 thoughts on “Copains des coops ? [OFF]

  1. YAN

    Ancien agriculteur ayant occupé plusieurs fonctions au lendemain de la guerre « Administrateur de Coopératives , Mutualité Agricole ,Crédit Agricole ,Syndicalisme » le tout dans une représentation un adhérent une voix Dès 1952 avec des collègues aujourd’hui décédés nous avons organisé une agriculture ouverte sur la vulgarisation et les moyens modernes pour travailler les terres « Remembrements ,drainages, irrigation ,nouvelles semences » Tout cela pour vendre sur un marché solvable et garanti par le Conseil National de la Résistance du 19 Mars 1944 Grand changement par les Loi Complémentaires du 8 Août 1962 ,adossées a tous les Accords depuis 1947 « GATT » jusqu’au Traité de Lisbonne mettant nos prix sur un cours Mondial ,aidés par la PAC Pour ma part je ne vois pas de rupture car les Français doivent se souvenir que leur votes successifs ont validé cette nouvelle économie Voir ce changement de civilisation !!! Ce ne sont plus les agriculteurs qui décident car il faut des études de marché et tout ce qui en découle « Stocks Mondiaux et Parité Monétaire » En plus dans l’imbroglio des normes et dans toutes les obligations administratives ils ont préféré laisser cela a des organismes privés ou coopératifs pour assumer cette nouvelle gestion par des techniciens de terrain , et administratifs , reliés aux services du Crédit ,des Assurances et des Lois , et surtout du Marché au jour le jour ou a terme avec les moyens modernes qui gèrent cette agriculture productiviste qui ne profite qu’a tous ceux qui se sont impliqués faire tourner cette économie en créant des emplois au SMIG certes ,mais surtout du profit pour ces Coopératives qui ne sont que la courroie de transmission des Banques!! Les jeunes agriculteurs dans ce contexte ont donc perdu le savoir et ne sont devenus que des entrepreneurs de service de cette nouvelle économie de 1962 Ce n’est pas un hasard ce qui se passe maintenant!! on est même arrivé a produire voir a surproduire avec du pétrole pour évacuer nos excédents céréaliers pour en faire des
    agrocarburants pour polluer un peu plus «Le chien qui se mord la queue»
    Voila ce j’ai vu et cru comprendre?? Les jeunes auront a réfléchir et surtout a innover pour survivre et continuer en essayant de redevenir de véritables acteurs économiques en aménageant de toute urgence les moyens modernes pour affronter le Marché Mondial
    En son temps nous nous sommes mis aussi au travail pour gérer les séquelles de l’après guerre et y sommes arrivés ,car ça été les 30 Glorieuses!!!
    Un vieux Papy qui veut du Bien aux jeunes agriculteurs qui restent encore!!

    Reply
  2. Frunabulax

    Un témoignage plein de réalisme avec en fond toute la sournoiserie des accords politico-économiques successifs.
    Seuls comptent les actes, les traités et le volontarisme induits par nos dirigeants. L’histoire dont parle cet ancien agriculteur doit participer à l’orientation de nos pensées en concluant que l’état désastreux des « paysaneries » ne tombe pas du ciel mais résulte des incompétences doublées des connivences entre toutes les strates; désignées, élues, nommées, soumises, obligées à rendre, écrire, promettre non plus pour les acteurs de terrains mais pour les intérêts financiers d’une minorité anonyme et abstraite bien en moquerie de se soucier du devenir des petits exploitants. Les preuves sont accablantes et cette gangrène dépasse de beaucoup l’horizon du milieu agricole.
    Frunabulax

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *